Internet en Afrique : les femmes beaucoup moins connectées que les hommes ?

Courbe de la pénétration du mobile dans le                     monde établi par Ericsson Mobile report

La directrice du Centre pour le développement du genre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Sandra Oulaté Fattoh, a déclaré que «la proportion des femmes qui utilisent l’Internet en Afrique est inférieure de 25% à celle des hommes».

Elle s’exprimait à l’occasion de la Conférence régionale pour l’Afrique francophone sur l’intégration de la dimension genre dans les politiques et programmes du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC).

Nous avons vérifié les chiffres de Sandra Oulaté Fattoh.

Par Abdou Aziz Cisse

Que dit l’UIT à propos de la parité numérique

L’Union internationale des télécommunications (UIT) publie chaque année une étude dénommée «Faits et figures des technologies de l’information et de la communication». Celui de 2017 mentionne clairement que « le gap entre les sexes se rétrécit dans plusieurs régions du monde, depuis 2013 mais en Afrique la proportion des femmes utilisant l’Internet est inférieure de 25% à celle des hommes».

La même étude renseigne que «la proportion des femmes utilisant l’Internet est inférieure de 12% à celles des hommes dans le monde entier».

Il faut cependant relever que les Amériques sont la seule partie du monde où le pourcentage des femmes utilisant l’Internet est supérieur à celui des hommes. Dans cette région, le nombre de femmes arrivées au collège est égal à celui des hommes.

Tableau de la parité numérique de l’UIT de 2017

Continents Hommes Femmes
Afrique 24,9% 18,6%
Les Emirats Arabes Unis 47.7% 39.4%
Asie Pacifique 47.9% 39.7 %
Les Amériques 65.1% 66.7%
Communauté des Etats Indépendants 69.8% 65.8%
Europe 82.9% 76.3%
Monde 50.9% 44.9%

 

Qu’en pense la GSMA Mobile Economy ?

La GSMA représente les intérêts des opérateurs mobiles dans le monde entier. Elle réunit près de 800 opérateurs avec plus de 300 entreprises dans l’écosystème mobile. Dans la partie de son rapport «Economie du mobile» consacré à l’Afrique, elle explique que le gap entre hommes et femmes est plus fréquent dans l’utilisation de l’Internet mobile.

Par exemple, seuls 25% des femmes propriétaires d’un mobile en RD Congo et 51% au Kenya ont indiqué qu’elles pouvaient utiliser l’Internet mobile sans aide, contre 42% et 63% des hommes respectivement.

Pays Ecart de propriété mobile Ecart dans l’utilisation d’internet
République Démocratique du Congo 22% 75%
Ethiopie 21% 60%
Tanzanie 13% 48%
Cote d’Ivoire 9% 48%
Kenya 6% 56%
Maroc 4% 10%
Cameroun 2% 37%
Egypte 2% 22%
Mozambique 2% 26%
Nigéria 1% 39%

 

En plus de produire des rapports annuels, la GSMA organise également des événements de pointe tels que Mobile World Congress, Mobile World Congress Shanghai, Mobile World Congress Americas et Mobile 360 Series.

Que retenir ? L’affirmation est fondée

La directrice du centre pour le développement du genre de la Cedeao, Sandra Oulaté Fattoh a déclaré que« la proportion des femmes qui utilisent internet en Afrique est inférieure de 25% à celle des hommes.»

La dernière étude de l’Union internationale des télécommunications corrobore les chiffres avancés par Mme Fattoh.

Le dernier rapport de la GSMA lui fait une distinction entre les femmes propriétaires de mobiles et celles utilisant l’Internet par d’autres canaux.

Par conséquent, l’affirmation est fondée même si la proportion est à relativiser.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *