La prévalence des mutilations génitales féminines est-elle de 13% ?

La présidente de Youth Women for Action/Sénégal a dit que 13 % des filles de moins de 15 ans sont victimes de mutilations génitales féminines. Le pourcentage indiqué est-il d’actualité ? Nous avons vérifié.

Par Aliou FAYE

Des jeunes filles de moins de 15 ans souvent victimes de mutilations génitales au Sénégal.

La présidente de Youth Women for Action (YWA-Sénégal), Néné Fatoumata Maricou, a récemment affirmé dans enqueteplus.com, le site du quotidien sénégalais Enquête, que « 13 % des filles de moins de 15 ans sont victimes de mutilations génitales féminines ou excision».

Ce chiffre, a été livré, selon le journal, à Guédiawaye, dans le cadre d’une journée de dépistage du cancer du col de l’utérus et de sensibilisation sur la santé de la reproduction, l’excision et les mariages précoces organisée par Youth Women for Action (Ywa Sénégal).

D’où vient ce chiffre ?

Nous avons contacté la rédaction du journal Enquête en particulier l’auteur de l’article. Celui-ci dit avoir reçu un communiqué de l’organisation qu’il a traité sur place.

Nous avons ainsi contacté la présidente d’YWA-Sénégal. Jointe au téléphone, Néné Fatoumata Maricou a soutenu qu’elle s’est basée sur le dernier rapport de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le terme mutilations génitales féminines. (MGF) sert à désigner toutes les pratiques impliquant l’ablation partielle ou totale et/ou la lésion des organes génitaux.

Que dit la dernière enquête sur ce sujet ?

Selon la dernière enquête démographique et de santé Sénégal (EDSC) de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie datant de 2015, les résultats montrent que 15 % des filles de moins de 15 ans ont déjà été excisées.

«Au cours de l’enquête, on a demandé à toutes les femmes qui avaient une ou plusieurs filles de moins de 15 ans si l’une d’entre elles ou plusieurs avaient été excisées et quel type d’excision avait été pratiqué. L’EDSC-2015 a donc permis d’évaluer la prévalence de l’excision parmi les filles de 0-14 ans des femmes enquêtées », précise-t-on sur le site de l’ANSD.

Prévalence et âge de l’excision pour les filles de moins de 15 ans

Caractéristiques

Sociodémographiques

-1 1-4 5-9 10-14 Non excisé% Eff.

filles

Filles excisé %
Ages actuelles              
0-4 5,1 3,9 Na Na 91 3047 9,0
5-9 6,9 8,9 1,4 Na 82,7 2606 17,3
10-14 7,8 8,9 3,0 0,1 79,9 1876 20,1
Ensemble 6,4 6,9 1,2 0,0 85,4 7529 14,6

Source : ANSD

Qu’en pensent l’UNICEF et les autres organisations internationales ?

En parcourant le site de l’UNICEF, une organisation citée par la présidente de YWA-Sénégal, nous avons pu obtenir un rapport de l’Enquête démographique et de santé continue (EDS-Continue) 2015 de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD). Une structure qui a réalisé le travail avec l’appui des organisations internationales comme l’UNICEF, l’USAID, le ministère de la Santé et de l’Action sociale du Sénégal. Dans ce rapport, on retrouve les mêmes chiffres, avec une prévalence des mutilations génitales féminines des moins de 15 ans évaluée à 15%.

La Banque mondiale a repris le même rapport de l’ANSD avec, à l’arrivée, les mêmes chiffres.

Que retenir ? La prévalence de l’excision au Sénégal est de 15%

La présidente de Youth Women of Action sous-estime la prévalence de l’excision au Sénégal lorsqu’elle dit que 13 % des filles de moins de 15 ans sont victimes de mutilations génitales féminines ou excision.

Néné Fatimata Maricou, qui dit s’être basée sur les dernières estimations de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), n’a pas donné le bon pourcentage.

Selon les résultats de l’enquête démographique et de santé Sénégal (EDSC) publiée en juin 2017, 15 % des filles de moins de 15 ans sont déjà excisées. De plus, l’UNICEF, que Mme Maricou a citée lorsque nous l’avons contactée, a repris le rapport de l’ANSD avec les mêmes chiffres.

Par conséquent, l’affirmation est incorrecte.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *